Choisissez votre emplacement:

Pays

L’impact négatif des échantillons de sang hémolysé


Uwe Hogartz
12 juin 2024
Hôpital
Durée de lecture : 3 minutes
Le trajet que fait un échantillon de sang de la collecte jusqu’à l’analyse finale est souvent long et risqué. Les échantillons de laboratoire doivent être traités avec précaution pour ne pas compromettre le bien-être du patient.
Illustration de l'hémolyse

75 % des erreurs d’analyse peuvent être attribuées à la phase pré-analytique, donc pendant la collecte ou durant le transport de sang. Toute erreur engendre 157€ de coûts supplémentaires, un nouvel échantillon devant être commandé et le technicien devant de nouveau exécuter toutes les tâches requises.

L’hémolyse constitue une des principales raisons expliquant l’existence des échantillons défectueux. Il s’agit d’un processus au cours duquel les globules rouges sont détruits et l’hémoglobine est libérée dans le plasma cellulaire, avec pour conséquence l’impossibilité d’utiliser l’échantillon. 10% de tous les échantillons sont affectés par l’hémolyse.

Quels sont les éléments déclencheurs d’une hémolyse dans un échantillon de sang ?

L’hémolyse peut être imputée à différentes maladies ou processus mécaniques, suite auxquels les érythrocytes éclatent. Le colorant rouge du sang, l’hémoglobine, est libéré dans le plasma cellulaire. Le sang hémolysé peut facilement être identifié par sa couleur rougeâtre-orange.

 

Anémie hémolytique auto-immune

L’anémie hémolytique auto-immune regroupe les maladies qui déclenchent l’hémolyse. Le système immunitaire fonctionne mal et produit des anticorps, parce qu’il identifie ses propres érythrocytes comme étant des corps étrangers et cherche alors à les détruire.

Processus mécaniques

Des processus mécaniques, comme une collecte incorrecte ou un transport non conforme, peuvent être à l’origine du sang hémolysé, libérant l’hémoglobine dans le plasma. En présence de ces substances dans le sang, les résultats de l’analyse perdent leur fiabilité. Certains paramètres ne peuvent plus être déterminés correctement, notamment :

  • le lactate déshydrogénase
  • le potassium
  • l’aspartate aminotransférase
  • l’alanine aminotransférase

 

Le risque à terme est de ne plus pouvoir bien diagnostiquer la maladie. Dans le pire des cas, un résultat d’analyse incorrect peut entraîner un diagnostic erroné, et donc un mauvais traitement pour le patient.

Hémolyse pendant le transport de sang

Les facteurs de risque d’hémolyse pendant le transport des prélèvements vers le laboratoire  sont les suivants :

  • les écarts de température,
  • les fortes secousses, et
  • une centrifugation incorrecte de l’échantillon de sang.

 

Durant le transport automatisé par tubes pneumatiques, les secousses fortes sont particulièrement dangereuses.

Selon des tests, la qualité des échantillons de sang est considérablement impactée par les changements imprévus, les mouvements saccadés, même s’il s’agit de très petites secousses. Ceux-ci sont déclenchés par :

  • des lignes endommagées
  • des changements de direction
  • des flux d’air turbulents

 

De même, les processus internes suivis par les tubes à échantillons exercent une influence sur la qualité : Pendant le transport dans une cartouche de transport pneumatique standard, le tube bouge par rapport à la cartouche, et le sang par rapport au tube. Les mouvements relatifs peuvent mener à un endommagement de l’échantillon.

 

Comment peut-on éviter l’hémolyse ?

L’hémolyse reste problématique, soit pour le transport manuel, soit pour le transport de sang automatisé. Il n y’a pas de solution sécurisée à 100%. Néanmoins, il existe des moyens permettant d’éviter ce phénomène.

Les solutions optimisées peuvent empêcher l’hémolyse lors du transport via un système de tubes pneumatiques. Les cartouches équipées d’un support pour échantillons immobilisent l’échantillon et réduisent ainsi les mouvements relatifs.

TransCheck

Notre service TransCheck soutient la validation de la qualité des systèmes de tubes pneumatiques. À l’aide de différents paramètres, les zones propices aux secousses sont calculées, en tenant compte des facteurs suivants :

  • la force
  • la vitesse
  • l‘accélération

 

Des valeurs de risque sont déterminées pour chaque ligne. Puis, les résultats de l’analyse du transport dans la ligne présentant le risque le plus élevé sont comparés au transport manuel validé. Si le résultat est compris dans la zone acceptée de l’indice H (Indice d’hémolyse : quantité d’hémoglobine dans le plasma cellulaire en mg/dL), la ligne est validée. Des zones problématiques peuvent être détectées et optimisées grâce à TransCheck.

Sur l'auteur:

Uwe Hogartz, Product Manager TranspoNet, système de tubes pneumatiques.


En savoir plus sur Uwe Hogartz
Parcourir toutes les balises
RHSystème de tubes pneumatiquesDigitalisationIntralogistiqueClosed Loop Medication ManagementPharmacies du futurDose UnitaireInterviewConseils pour postulerAutomatisation des TransportsExpérience des employésInnovationsAutomatisation de la PharmacieNew WorkLes points de dispensation de soins Purple CulturePurple JourneyPharmacie CentraleSécurité des Patients Planification hospitalièreOpen PharmacyPharmacists InsightsServiceModernisation