Choisissez votre emplacement:

Pays

Une gestion en doses unitaires et en circuit fermé pour une sécurité accrue de la médication


Julia Kahraman
8 décembre 2021
Hôpital
Durée de lecture : 5 minutes
La sécurité de la médication joue un rôle fondamental dans la gestion des établissements de santé. Les erreurs, qu’elles se produisent lors de la prescription, du transfert, de la distribution, ou de l’administration des médicaments, peuvent toutes avoir des conséquences graves. Face aux défis à relever, les hôpitaux doivent investir dans un système de gestion de la médication adapté à leurs besoins. Un système entièrement numérique, capable d’enregistrer et d’organiser les médicaments de l’admission à la délivrance, permet de réduire nettement les erreurs. La gestion de médication en circuit fermé (CLMM, Closed Loop Medication Management) associée à une dispensation en doses unitaires constitue dès lors une approche optimale.
Gestion de médication en circuit fermé

En quoi consiste la gestion de médication en circuit fermé ?

Dans un contexte CLMM, l’administration de médication est considérée comme un processus holistique en circuit fermé. Le cycle commence par une prescription sous forme électronique de médicaments par le médecin de premier recours. Les informations sont transmises directement à la pharmacie hospitalière et à son système de stockage associé, jusqu’au lit même du patient. La documentation de la médication fait partie intégrante du processus.

Cette gestion implique une équipe pluridisciplinaire, regroupant les docteurs et pharmaciens et l'ensemble des personnels soignants. Ce processus s’articule entièrement sur un système de prescription numérique faisant la liaison entre le personnel médical, les services, et la pharmacie de l’hôpital. Tous les participants interagissent en circuit fermé, d’où la pertinence de sa dénomination.

Comment fonctionne la gestion de médication en circuit fermé ?

Prescription numérique

Le dossier du patient est disponible sur support numérique et relié au système de prescription. Lors de la prescription même, le personnel médical peut accéder directement à toutes les données pertinentes pour le patient.

Création, approvisionnement et administration, à tous les stades, les prescriptions sont documentées en toute transparence. Le dossier médical numérique permet un suivi complet du séjour du patient en hôpital, de l’anamnèse à sa sortie.

Validation de la prescription et fourniture en doses unitaires

Après prescription, le pharmacien vérifie et évalue la médication. Le personnel médical dispose d’un accès direct au dossier médical numérique pour vérifier si les traitements prescrits sont corrects. Le cas échéant, il est possible d’optimiser la médication pour un patient spécifique. Le patient et l’établissement bénéficient tout autant l’un que l’autre de l’expertise du pharmacien qui peut affiner la thérapie.

La préparation, la production et la distribution de médications en doses unitaires pour des patients individuels s’effectuent dans la pharmacie centrale. Le conditionnement en doses unitaires se présente sous la forme d’un petit suremballage contenant des doses unitaires. L’avantage réside dans le fait que les médicaments restent dans leur emballage d’origine, ce qui évite la contamination. L’ensemble des doses unitaires destinées aux patients individuels sont ensuite rassemblées sur un anneau et distribuées aux différents services de soins via le système de tubes pneumatiques interne ou via les robots de transport autonomes.

Dans les différents services, le personnel soignant administre les médicaments tels que dosés aux patients. Chaque anneau de doses unitaires porte une étiquette spécifique indiquant le nom du patient et les informations importantes en matière de dosage et de posologie. L’administration est notée dans le dossier médical numérique, ce qui assure donc une traçabilité.

Cette solution a pour avantage de pouvoir placer l’étiquette spécifique au patient non pas sur le conditionnement individuel de la médication, mais sur un support séparé. Les données relatives au patient peuvent être ainsi enlevées, de sorte que toute médication inutilisée suite à la sortie du patient ou à un changement de thérapie peut être retournée dans le système de stockage. Ceci permet de réduire les gaspillages de médicaments.

Anneau de doses unitaires spécifique au patient
Création d’une thérapie spécifique au patient regroupée sur un anneau de doses unitaires.

Pourquoi privilégier les doses unitaires en milieu hospitalier ?

Les doses unitaires constituent la clé de voute d’une bonne gestion de médicaments en circuit fermé. La prévention des erreurs lors de l’administration des médicaments est à la fois axée sur les doses unitaires et sur le système CLMM.

Cette approche permet de s’assurer que les patients hospitalisés reçoivent les médicaments requis pour eux et les prennent comme prescrit.

Quel est le rôle des pharmacies concernant les doses unitaires ?

Il est possible de vérifier davantage l’ensemble des étapes de la thérapie grâce à une documentation transparente, ce qui permet aux professionnels optimiser le traitement sur le plan pharmaceutique. En appliquant la règle de double vigilance, les erreurs de prescription sont détectées plus rapidement. Non seulement les patients reçoivent le bon traitement, mais les réclamations fastidieuses et les recours légaux coûteux sont évités. Les surcoûts administratifs liés une sécurité des médicaments insuffisante sont également réduits.

Quelle est la clé d’un système en circuit fermé réussi ?

Informatisation de tous les processus

La CCLM passe en premier lieu par la numérisation de tous les dossiers médicaux, données de clients, et processus internes à l’établissement de santé. La pharmacie de l’hôpital doit donc disposer d'une infrastructure informatique avec un inventaire numérique. Par ailleurs, le personnel hospitalier doit avoir reçu une formation sur les systèmes électroniques à utiliser.

Automatisation

De par l’automatisation des processus, les étapes individuelles du système vont être reliées entre elles. Une prise en charge machine, par exemple des robots distributeur de médicaments, met en œuvre efficacement et rapidement les demandes de données entrant par voie numérique. Un système de dosage et de conditionnement modulaire tel que le système automatisé de doses unitaires TheraPick peut délivrer des médicaments destinés à des thérapies spécifiques aux patients et les distribuer vers les différents services de l’hôpital à l’aide d'un système de transport interne.

TheraPick - Système automatisé de doses unitaires
Système automatisé de doses unitaires TheraPick

Atouts liés à la gestion de médication en circuit fermé

Dans un contexte de travail CLMM, la sécurité des patients augmente à mesure que la probabilité d’erreurs diminue. Cela assure une sécurité des thérapies médicamenteuses. Le processus de médication est entièrement transparent et standardisé grâce au système électronique.

Les atouts clés de la CLMM :

  • Allègement du travail du personnel grâce aux processus standardisés et numériques
  • Assurance de la qualité par la vérification pharmaceutique de toutes les prescriptions
  • L’automatisation réduit les erreurs manuelles lors de la délivrance de médication
  • Les doses unitaires réduisent les erreurs lors de la préparation et de l’administration
  • Efficacité accrue des processus entre départements
  • Gain de temps pour le personnel soignant
  • Réduction des coûts

 

Conclusion : la gestion de la médication en circuit fermé assure une sécurité accrue pour les patients

Même si le passage à la CLMM suppose un investissement en temps et en ressources financières de la part de l’établissement de santé, il s’avère rentable à long terme. La sécurité des patients est nettement améliorée et les doses unitaires réduisent les erreurs de thérapie et d’administration, ce qui constitue un réel bénéfice pour la santé des patients et une opportunité de redéployer le personnel avec efficacité en fonction des besoins. La CLMM favorise également les démarches d’assurance de la qualité en toute transparence.

Sur l'auteur:

Julia Kahraman, Head of Marketing EMEA/APAC & Global Brand and Communication Manager chez Swisslog Healthcare.


En savoir plus sur Julia Kahraman
Parcourir toutes les balises
New WorkIntralogistiqueClosed Loop Medication ManagementSécurité des Patients Open PharmacyAutomatisation de la PharmacieSystème de tubes pneumatiquesPharmacists InsightsModernisationPharmacie CentraleExpérience des employésDigitalisationConseils pour postulerRHPurple CultureDose UnitaireLes points de dispensation de soins Automatisation des TransportsInterviewPlanification hospitalièreService

Ce site internet utilise des cookies (en savoir plus) afin de vous proposer le meilleur service en ligne. Si vous continuez à utiliser notre site internet, nous n’aurons recours qu’aux cookies techniquement nécessaires. Si vous cliquez sur « OK », vous acceptez en plus l’utilisation de cookies de marketing. En cliquant sur « Paramètres des cookies », vous pouvez sélectionner le type de cookies employé

Réglages des cookies